Simba

Simba - Arrivé le 25/10/2013 - Décédé le 14/01/2014

Simba, mâle, né le 05/08/2013

Simba avait été trouvé errant à Bouxwiller, avec Pumba (probablement deux chatons d'une mère non stérilisée). Lui et son frère avaient été pris en charge par une famille d'accueil, pour aider à leur sociabilisation.

Simba, plus réservé que son frère, avait fait de gros progrès assez rapidement, jouant avec tout ce qui bouge, cherchant le contact avec les autres chats, et même avec le chien de la maison. Un petit chaton encore un peu sur la réserve, mais heureux de vivre.

Il y a une quinzaine de jours, il a fait craquer quelqu'un, qui l'a adopté. L'adoption n'avait pas encore été annoncée de façon officielle, nous avons préféré attendre un peu pour être certain que Simba s'habituerait à sa nouvelle vie.

Est-ce le changement lié à sa nouvelle vie, est-ce le départ de son frère, adopté un peu avant lui ? Est-ce tout simplement le "destin" ? Toujours est-il que le petit Simba est tombé malade il y a une dizaine de jours déjà : forte fièvre, yeux qui coulent, éternuements...cela ressemblait à un gros coryza. Les jours ont passé, son état ne s'est pas amélioré, il a été ramené hier en clinique pour d'autres analyses. Et le diagnostif est tombé : il s'agissait de la PIF (péritonite infectieuse féline). Maladie encore assez méconnue par les vétérinaires quant à son déclenchement (un stress peut toutefois déclencher une PIF, mais pas que). Maladie mortelle, à 100%, ne laissant aucune chance au chat atteint Déçu

Décision a été prise de ne pas le laisser souffrir inutilement, et il a été endormi.

Petit Simba, tu avais toute la vie devant toi, mais tu es parti rejoindre les étoiles. Repose en paix..

Beaucoup de courage à sa famille adoptive, ainsi qu'à sa famille d'accueil qui avait pris soin de lui

68 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

1. Isabelle 16/01/2014

Je redoutais que cette nouvelle page blanche de "Nos Disparus"se noircisse, bien trop vite, du petit nom d'un poilu. Et c'est Simba qui l'a marqué de ses empreintes de bébé-chat... Il aura marqué l'esprit des visiteurs, le cœur de ses familles d'accueil et d'adoption, tout comme celui des bienfaitrices du refuge. Qu'il soit soulagé de ses maux auprès des poilus partis, eux aussi bien trop vite par le passé

2. Houps 15/01/2014

il a été adorable tout le temps qu'il a été chez nous en accueil, se lovant dans mes bras quand j'allais le chercher dans son arbre à chat. Le laisser partir à l'adoption a été difficile mais je savais qu'il serait chez une personne responsable et attentive. Le sort n'en a pas voulu ainsi. Ce soir, j'ai la rage au cœur et le cœur en miettes. Ce petit Simba restera longtemps dans mes pensées et dans mon coeur.

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau