Mise à jour du site - 06 février 2019

quoi-de-neuf2.jpg 

Le site fête ses 6 ANS !

Ce site internet (nouvelle version) du refuge SPA de Saverne a vu le jour il y a maintenant six ans, le 05 février 2013.

Six ans, c'est long et très court à la fois. Ce sont surtout de nombreux animaux pris en charge, chiens, chats, nacs. Des animaux soignés, identifiés, bichonnés et choyés, le temps de leur passage au refuge, avant qu'ils ne trouvent une famille. Ce sont des bonnes nouvelles, de très belles adoptions avec des larmes de joie, parfois des larmes de tristesse face à toute la misère animale que nous côtoyons au quotidien, des animaux trop mal en point qui ne survivent pas, et que nous pleurons, eux qui ne demandaient qu'à vivre et être aimés.

Six ans de vie pour ce site, six années pendant lesquelles vous avez été à nos côtés, vous fidèles visiteurs et sympathisants du refuge, et vous avez suivi notre quotidien au travers de ce site. Et une fois de plus les chiffres ne mentent pas : le site affiche à ce jour le très beau chiffre de 1 303 500 visiteurs !

Au nom du refuge et de tous nos petits protégés, un seul mot : MERCI à vous tous !!!

CHIENS               

* adoptions de Zoran, Osaka, Adèle, Othella, Cooky, Lucky, et Deckie         

* mise en ligne des fiches de Dolfy, Fleur, Hela, Lilo, Dalko, et Tanguy       

 

site spa saverne maj chien chat nac refuge adoption nouvelle

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

 INFORMATION IMPORTANTE 

Au vu des derniers événements liés au coronavirus, à compter de ce lundi 16 mars 2020,

le refuge sera fermé au public, bénévoles et adoptants, jusqu'à nouvel ordre.

Le service fourrière est bien entendu maintenu. L'heure de fermeture de la fourrière est ramenée à 16h au lieu de 17h habituellement.

Pour tout renseignement, merci d'envoyer un mail au refuge : spasaverne67@yahoo.fr

Merci pour votre compréhension.

Précision importante : les vétérinaires confirment qu'il n'y a pas, à l'heure actuelle, de transmission connue entre animal et humain. Aussi, n'abandonnez pas vos animaux par peur du coronavirus, ce n'est pas votre compagnon poilu qui vous contaminera !